L'actu en continu
mercredi 3 mars 2021

La classe politique antillaise s’indigne d’une probable prescription

A la suite de l’annonce la semaine dernière d’une éventuelle prescription des faits par le tribunal de grande instance de Paris dans la plainte déposée par des associations martiniquaises et guadeloupéennes en 2006 pour empoisonnement au pesticide chlordécone, les réactions d’élus antillais ne se sont pas fait attendre. (Espace réservé aux abonnés – Je m’abonne)

Saisissez votre annonce en ligne !

Saisissez votre annonce en ligne !

Feuilletez le Légis en ligne

Feuilletez le Légis en ligne